Un grand plan local de relance à hauteur de 10 millions d’euros

09 Juin 2020

Catégorie : Actus

Depuis la mi-mars, les mesures édictées par le gouvernement dans le cadre de la crise sanitaire n’ont épargné personne et les effets du confinement se font ressentir dans tous les secteurs de la vie économique. Très vite, la ville a mis sur pied un groupe de travail qui s’est attelé à étudier toutes les possibilités de reports et/ou exonérations de taxes et redevance au niveau communal.

Le Conseil a d’ailleurs adopté, le 25 mai dernier, une série d’exonérations de taxes et redevances notamment pour l’activité commerciale portant l’effort fiscal de la Ville de Charleroi à 1,8 million d’euros. Toujours soucieuse d’aider la relance de l’activité socio-économique à l’échelle de son territoire, la Ville a également lancé, le 15 mai dernier l’initiative « c’est bon pour le local » qui offre la possibilité aux clients d’acheter un bon d’achat leur offrant 20% de plus que la valeur du bon (supporté par la Ville et l’ASBL Charleroi centre-ville) afin de recréer un peu de trésorerie au niveau des commerces locaux.

Aujourd’hui, la Ville de Charleroi présente un grand plan de relance à hauteur de 10 millions d’euros qui bénéficie à plusieurs secteurs d’activités ainsi qu’aux citoyens carolos.

Pour rappel, le Gouvernement wallon, en sa séance du 20 mai 2020, a décidé d’assouplir les règles applicables aux communes pour l’élaboration de leurs budgets.

Les communes pourront présenter un déficit de 3% en 2020 et de 5% en 2021 pour couvrir le coût du Covid-19, c’est-à-dire les diminutions de recettes (taxes, redevances, …) et les augmentations de dépenses (matériel de protection, désinfection, …). Le déficit sera couvert par un prêt d’aide octroyé par la Région.

Parallèlement, les communes pourront contracter un emprunt complémentaire pour financer des mesures de relance de l’économie locale. Ces décisions régionales permettent le lancement d’un grand plan local de relance à hauteur de 10 millions d’euros.

Ce plan se traduit par 10 grandes mesures de soutien

Vingt Carol’Or distribués à chaque citoyen. Les citoyens seront parmi les premiers bénéficiaires de ce plan de relance puisqu’ils recevront chacun l’équivalent de 20 euros en Carol’Or qui leur permettront de faire des achats dans les commerces, restaurants et cafés locaux. L’objectif est de démarrer en septembre.

Un effort important sera octroyé aux restaurants et cafés sous la forme de subside allant de 1.000 à 10.000 euros/établissement

Remboursement plafonné à 1.000€ des frais d’agrandissement, de rénovation ou d’installation de terrasses dans le respect de la charte. Pour mémoire le collège a récemment adopté la possibilité pour les cafetiers et restaurateurs d’agrandir ou créer temporairement leurs terrasses. Une soixantaine de demandes ont déjà été traitées.

Une exonération de la taxe de séjour, pour le secteur hôtelier, et de la taxe sur les débits de boissons, pour les cafés, sera applicable pendant une période de 2 ans.

Un subside complémentaire de 30 % sera alloué aux secteurs associatifs suivants :

Culture
Sports
Social
Nature en ville

Doublement de la valeur du chèque sport

Soutien à l’équipement numérique aux élèves de l’enseignement obligatoire. L’Echevine de l’Enseignement et l’Echevin du Développement numérique élaborent un plan de soutien au numérique éducatif pour les élèves des établissements scolaires de l’enseignement obligatoire à Charleroi (tous réseaux confondus).
Ce plan de soutien prendra en compte :
la mise en place du tronc commun dans le cadre du Pacte d’excellence, en particulier le référentiel pour la “Formation Manuelle, Technique, Technologique et Numérique” qui vise le développement des compétences numériques dès les premières années de la scolarité ;
la stratégie “Déploiement du numérique éducatif” développée par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Soutien aux marchés et à leur développement : la gratuité des emplacements est octroyée jusqu’à la fin de l’année, soit pour trois trimestres consécutifs

Un subside spécifique sera alloué à la culture publique (animations culturelles sur des espaces publics) 

Enfin, à ces 10 millions d’euros du plan de relance s’ajoute l’effort fiscal de la Ville de Charleroi pour un montant de 1,8M€ (adopté au conseil du 25 mai) et dont voici la liste pour rappel

Intitulé à Charleroi Perte de rendement pour la Ville

Crèches 129.769,81 €
Locations de salles 79.819,73 €
Loyers Patrimoine 19.952,74 €
Précomptes immobiliers refacturés Patrimoine 15.747,42 €
Redevance Forains 68.478,86 €
Redevance sur l’occupation du domaine public 10.415,09 €
Redevance sur l’occupation du domaine public (marchés) – abonnés 71.222,60 €
Redevance sur l’occupation du domaine public (marchés) – occasionnels 14.958,64 €
Taxe de salubrité urbaine 82.407,55 €
Taxe de séjour 11.411,32 €
Taxe sur la distribution d’écrits publicitaires 257.571,64 €
Taxe sur la force motrice 627.773,79 €
Taxe sur les agences de paris aux courses et leurs succursales 1.759,40 €
Taxe sur les bars 16.981,13 €
Taxe sur les commerces de petite restauration 31.136,60 €
Taxe sur les débits de boissons 13.523,77 €
Taxe sur les emplacements de parking mis gratuitement à disposition 138.068,83 €
Taxe sur les phone shops 630,34 €
Taxe sur les spectacles cinématographiques 112.333,97 €
Taxe sur l’exploitation de parkings payants 172.285,28 €
Taxe sur l’exploitation de services de taxis 11.737,36 €

Un nouveau club de supporter au Sporting de Charleroi
Cora Châtelineau s’associe à l’enseigne day by day pour lancer une épicerie 100% vrac au cœur de son hypermarché
Partager l'article
Share on Facebook
Facebook
0 Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Top