Un fils décide d’offrir un cadeau pour le moins original à son père !

12 Avr 2020

Catégorie : Actus

Ceux qui le connaissent l’appellent tantôt Monsieur Monopoly, tantôt Maître Hembise, ceux qui le connaissent moins ont quand même entendu parler de ses jeux de sociétés, de son musée du Monopoly ou de ses escaperooms … Je vais vous (re)parler de Didier Colart, carolo d’adoption depuis plus de 20 ans.

 

Didier a décidé d’offrir un cadeau pour le moins original à son père qui vient de fêter ses 90 printemps : la rédaction de son livre en passant par un crowdfunding.

 

Florent Ysabeaux (NDLR : Didier porte le nom de sa maman, Carmen Colart, originaire de Lodelinsart) a toujours été entrepreneur. Né en 1930, il a à peine 15 ans à la fin de la guerre, et doit travailler pour aider sa famille. Très vite, grâce à son grand-père qui fait son éducation, il s’improvise auto-entrepreneur. Il teste la vente dans toute une série de domaines. A 27 ans il crée son entreprise de génie civil, et chemin faisant réalise des chantiers un peu partout en Belgique car il place des glissières de sécurité sur les autoroutes en construction. Il avait 120 ouvriers à cette époque où les machines que l’ont connaît maintenant n’existaient pas encore.

 

En 1964, il a 34 ans, serial entrepreneur, il monte sa société d’import-export Matimpex pour importer des grues et des camions. Un peu par hasard il est mis en contact avec le groupe japonais Kawasaki qui désire vendre de petits bateaux à moteur, des avions légers, des motos, du matériel électroménager, des radios, des piles etc … En fait c’était toute l’industrie japonaise, en train d’émerger après-guerre qui était à la porte de l’Europe. 

 

Et là commence une épopée passionnante qui ne durera malheureusement pour lui que 2 ans et demi. Et c’est cette histoire qui sera racontée en détails dans le livre « Kawasaki mon Amour » pour lequel un crowdfunding a été lancé le 20 mars, en pleine pandémie. C’était un choix difficile à faire mais Didier s’est dit qu’il valait mieux lancer cette campagne pendant le confinement qu’après… Actuellement ils en sont aux ¾ de la durée et 60% de la somme est réunie.

 

Pour participer, il suffit de se rendre sur la plateforme bien connue Ulule.com, ou plus simplement encore de cliquer sur www.KawasakiMonAmour.be qui vous renverra sur la bonne page. Vous aurez l’occasion de faire un simple don de 5 ou 10€ ou de précommander le livre à 20€ qui sortira pour la Noël 2020.

 

Les contributions serviront à engager un écrivain qui rédigera le livre sur base des écrits et des interviews de Florent et évidemment à l’impression des livres et des autres contreparties détaillées sur la plateforme. Pour ceux qui ne désirent pas payer en ligne il y a aussi moyen de verser une contribution sur un compte bancaire, sur simple demande.

 

Si vous voulez d’abord vous faire une idée du personnage et du projet, vous pouvez regarder la courte vidéo tournée à Charleroi en février dernier pour préparer la campagne :

https://www.youtube.com/watch?v=ZnyA5lmud4A&feature=emb_logo

 

Autres renseignements auprès de Didier Colart ou de Florent Ysabeaux via facebook ou via la plateforme Ulule.

Alice Salvé, vous présente son premier court-métrage sur le thème de la prostitution !
Que devient le Cercle Saint-Charles pendant le confinement ? Halle, service brasseur et « Café Courage »
Partager l'article
Share on Facebook
Facebook
0 Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Top