Technofutur TIC mobilise les enseignants autour de l’école du futur

27 Mar 2019

Catégorie : Actus

– Ça a été à l’école aujourd’hui?

– Oui, on a été évalués en utilisant des caissons IMO-Learn, on a créé une fusée en 3D pour notre base lunaire, puis nous avons appris à coder une poésie avec Scratch. On est train aussi de recréer l’école sur Minecraft. Et, ce qui est top, c’est que je peux m’installer dans un Pouf ou apprendre dans la position de mon choix.

Surréaliste? C’est pourtant le dialogue parent/enfant typique de demain. La pédagogie est en pleine mutation, accélérée par le numérique.

Pionnier dans ce domaine, comme dans d’autres, le centre de compétence Technofutur TIC inaugure un eduLAB à destination des professionnels de l’enseignement désireux d’inscrire leur classe dans une perspective d’intégration du Numérique.

L’eduLAB, c’est quoi?

©FabLab ULB Charleroi

Situé au coeur de Technofutur TIC, l’eduLAB se présente comme un espace collaboratif conçu pour expérimenter, prototyper, créer des usages pédagogiques autour du numérique.

Ce lieu modulaire doit favoriser des modes différenciés d’apprentissage, la mise en réseau des participants, l’échange d’expérience et d’expertise.

On y trouve ainsi du mobilier collaboratif, des tables amovibles, des ballons siège, des « fat boy », des tables hautes pour l’apprentissage debout. Ici, le matériel est à taille adulte, ce qui permet aux participants de se mettre dans la peau des enfants.

Mais l’essentiel est numérique : Technofutur TIC s’est doté de matériel innovant (robots, drones, imprimante 3D, casques de réalité virtuelle, tablettes, PCs, caissons IMO, tableaux tactiles interactifs, kits vidéos, serveur Minecraft, jeux numériques, etc.) permettant d’accompagner toutes les écoles en fonction de leur projet.

Au-delà d’un vaste choix d’outils, les participants feront l’expérimentation de méthodes, pistes, réflexions pour intégrer au mieux le numérique dans leur pratique. Le numérique est ici au service de la pédagogie active, positive, collaborative, basée sur le “faire” et l’”essai-erreur”, en sollicitant au maximum la créativité et en respectant le rythme de chacun.

Pour qui?

L’eduLAB s’adresse aux enseignants de tous niveaux et tous réseaux : fondamental, secondaire et supérieur. Il s’adresse aussi aux directions d’écoles, aux pouvoirs organisateurs, aux services pédagogiques. L’accès aux formations de l’eduLAB est 100% gratuit pour les écoles.

Ce dispositif est accessible via les organismes de formation continuée ou sur base volontaire (pendant les vacances scolaires). Les formateurs se déplacent aussi dans les écoles, à la demande. Soulignons que Technofutur TIC forme d’ores et déjà environ 1100 enseignants par an à l’intégration du numérique.

Grâce à l’expertise étendue de ses techno-pédagogues, l’eduLAB propose un large catalogue de formations. Celles-ci vont de l’initiation au numérique avec l’intégration d’outils tels que le TBI, les tablettes, les outils collaboratifs, à des formations plus spécifiques comme la programmation, la pédagogie vidéoludique, la création de capsules vidéo ou encore le sketchnoting et le mind mapping.

A terme, l’eduLAB ouvrira aussi ses portes aux animateurs d’Espaces Publiques Numériques (EPN), aux médiateurs numériques, aux animateurs de markerspaces, de FabLab, aux Hautes Ecoles pédagogiques ou encore aux formateurs professionnels.

Un équipement à la pointe

La classe flexible est basée sur un principe simple : moduler le lieu d’apprentissage afin d’induire des postures d’apprentissage adaptées à des objectifs, des contenus, des modalités spécifiques. Cette classe se caractérise par une série d’îlots de travail qui peuvent changer de place en fonction des activités proposées.

Mais c’est le matériel numérique qui est la clé du dispositif, afin de favoriser un réel développement des compétences, de la créativité, de la motivation, du plaisir et de la collaboration :

  • Witbox2: imprimante 3D simple d’utilisation et orientée éducation
  • Tablettes IPAD & Android
  • PC Windows & Chromebook
  • Arduino: permet l’apprentissage des bases de la programmation d’une carte électronique de manière ludique et simple
  • Matériel pour la réalisation de vidéos
  • Makeblock: robot éducatif programmable
  • Raspberry: micro ordinateur pour apprendre les bases de la programmation
  • Thymio & Cozmo: petits robots amusants et interactifs
  • Drône
  • Samlab: kit pour apprendre à coder
  • Etc.

 

Financement

L’enseignement figure parmi les publics prioritaires des Centres de compétence, à côté des demandeurs d’emploi et des travailleurs. Et donc les enseignants. Des dispositifs généraux soutiennent cette démarche, comme les Accords de coopération successifs, coordonnés par le Forem.

Le projet de l’eduLAB a été rendu possible grâce à ce pilier mais aussi grâce aux Fonds européens. Le FEDER est intervenu à hauteur d’un peu plus de 30.000 euros pour le développement de l’infrastructure innovante. Le financement de l’animation est, quant à lui, pris en charge par le FSE et l’Accord de coopération à hauteur d’environ 180.000 euros par an.

Plan Ecole Numérique

L’eduLAB s’inscrit aussi dans le cadre de Digital Wallonia, le plan d’équipement « Ecole numérique » connaît un succès confirmé auprès des établissements scolaires du fondamental et du secondaire. Le dernier appel à projets vient d’ailleurs d’être clôturé. En 2017 et 2018, 825 projets d’établissement. L’année dernière, la valeur moyenne par projet s’élevait à plus de 23.400€ (source : Agence du Numérique).

Selon le dernier baromètre « Education & Numérique » de Digital Wallonia 2018, « 35 à 40% des enseignants revendiquent des usages numériques en classe au profit des apprentissages des élèves ». Cependant, « Un réel besoin de formation, pour la maîtrise technique des outils et leur exploitation pédagogique, est fortement souligné par les directions et les enseignants. Ces derniers ont majoritairement (57%) un sentiment de

compétence assez modérées (« je me débrouille »). Par contre, la perception des bénéfices du numérique pour l’éducation a très largement progressé entre 2013 et 2017. Cela montre que ces technologies sont un levier intéressant pour diversifier et motiver les apprentissages, et pour augmenter l’activité des élèves. »

La formation initiale et continue des enseignants figure en tête des recommandations du baromètre. Avec l’eduLAB, Technofutur TIC entend y contribuer largement.

Info & Contact

START&C «Entreprendre et Travailler à Charleroi !» - Une rencontre entre étudiants et entrepreneurs Carolos
L'Institut Notre-Dame fait son nettoyage de printemps
Partager l'article
Share on Facebook
Facebook
0 Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Top