La passion est une étincelle indomptable

21 Juin 2018

La passion est une étincelle indomptable et la transformer en métier est le rêve de tous, Etienne et Régine semblent l’avoir réussi.

Vous souvenez-vous de la rencontre mémorable entre Julia Robert et Hugh Grant dans le film culte Coup de foudre à Notting Hill? Pensez-vous que l’histoire aurait évoqué le même romantisme si les deux protagonistes s’étaient rencontrés dans un centre commercial au lieu d’une charmante librairie londonienne à quelques pas de Portobello Road?
Sentimentalité à part, le The Travel Book Shop, où le personnage joué par Hugh Grant travaillé, a fermé ses portes, tout le monde éprouve un peu de mélancolie, parce qu’une librairie est un endroit accueillant et particulier, définitivement irremplaçable. Cette bataille Régine et Etienne(tous deux historiens), l’affrontent tous les jours, et ce, depuis 32 ans.
En 1986 à Charleroi, ouvrait une librairie parmi les plus originales de l’ensemble du paysage urbain Carolo: la librairie Grandchamps – Fafouille – dans le Passage de la Bourse. Cette galerie bâtie à la belle époque dans un style néo-classique en courbe est recouverte d’une verrière s’appuyant sur une charpente en fer et aujourd’hui classée.

Avant d’entrer, vous tomberez, directement devant la vitrine, sur une sélection de livres à 2 euros, tandis qu’à l’intérieur, un choix toujours renouvelé de livres anciens et de seconde main vous attendra.
Trois cents mètres carrés de rayonnages supportent plus de quarante mille ouvrages de toutes sortes et environ vingt-cinq mille titres, se cachent dans les caves, le tout répertorié sur le catalogue en ligne, www.librairiegrandchamps.com .

Il est excitant de visiter cette librairie, où la beauté du livre partagé à travers les yeux des gens qui l’aiment se mêle aux explications sur les particularités Carolo et aux détails allant en dehors des livres d’histoire.
Les deux propriétaires s’épaulent et travaillent du matin au soir, toujours penchés à lire. Ici chaque manuscrit est traité comme une véritable œuvre d’art, leur travail, à certains égards, rappelle celui d’un antiquaire, ils ne s’ennuient certainement pas et n’arrêtent jamais d’apprendre. Cette passion, ils la partagent avec tous ceux qui veulent bien pousser la porte de ce lieu incontournable de Charleroi.
Mais ne croyez pas qu’il a été facile de garder ce temple du livre ouvert pendant 32 ans dans une ville en pleine mutation entre la crise économique et où le numérique essaie de remplacer le contact direct avec le libraire et le papier. Leur force, c’est vraiment leur passion pour l’histoire et le patrimoine, je suis convaincue qu’uniquement avec cela il est possible de faire face à de nombreuses de difficultés combinées.
Leur bataille pendant le grand chantier Rive Gauche me fait un peu penser à celle de la Libreria Acqua Alta à Venise, où le propriétaire porte des bottes de caoutchouc pour se déplacer entre ses livres lorsque l’eau du canal envahit le sol où les précieux volumes sont placés. Si vous aussi êtes un lecteur passionné et que vous aimez errer entre les étagères, “Fafouiller” à la recherche du prochain coup de foudre, la libraire Grampchamps ne va pas vous décevoir.
ISG pour Évolution Carolo.
Plan forte chaleur
Pourquoi pas faire son propre compost
Partager l'article
Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Pub




Top