Interview de la romancière Nancy Vilbajo pour son spectacle Le grand paranoïa express

09 Jan 2019

Catégorie : Interviews

 

Cette pièce déjantée a une histoire, celle d’un buzz bien inattendu !

En effet, en 2015, son auteur Nancy Vilbajo publiait ses mémoires de navetteuse sous forme de littérature 2.0. Le tout illustré par son vieux copain, François Bouton.

Et la recette a payé ! « SNCB, Mon Amour » a immédiatement rencontré le succès qu’on lui connait. Articles de presse, interview, etc.

Bref, vanner les contrôleurs, les navetteurs, les conducteurs, les gens du quai, c’est une recette qui a plu.

 

Et voilà que pour enflammer les zygomatiques de 2019, elle décide de remettre le couvert avec l’adaptation théâtrale de cette petite folie sur rails.

Ceux qui ont aimé le livre seront servi : c’est pire !

Ceux qui ne l’ont pas lu découvriront les péripéties chères aux habitués de l’univers du rail.

 

Le grand Paranoïa Express, c’est l’histoire de Monsieur Labeille, inconditionnel amoureux du vortex ferroviaire.
Car oui, cet homme innocent a la passion du train dans les veines ! C’est un acharné du rail, un obsédé des poinçons, un fanatique des banquettes en simili cuir.
Alors un jour, il craque et – cassant sa modeste tirelire de fonctionnaire – il s’offre son fantasme quotidien : un abonnement.
Tout ce qu’il veut, Labeille, c’est être un navetteur. Un vrai, un dur, un tatoué, un-qui-sent-bon-la-gaufre-et-la-chouquette.

Alors voilà : Labeille saute à pieds joints dans les grands Chemins d’enfer. Et tout au long de son voyage, il rencontre des contrôleurs étranges, une nymphomane high level, un conducteur fatigué, un pickpocket sans talent, une contrôleuse vénéneuse, un curé si bienveillant, les enfants de Belzébuth, des pensionnés du rail aux jolis tickets gratuits, des jeunes rebelles pas très malins et bien d’autres encore.

Bref, vous l’aurez compris : les enfumés du rail se sont donné la main pour pourrir la vie de Labeille.
Allez, venez ! Montez à bord, on va faire dérailler notre train-train quotidien !

Ca promet de la couleur et du feu d’artifice à vous décoller la rétine !

 

Mise en scène: Thierry Piron 

Distribution par ordre alphabétique :
Marc Vande Broeck est Monsieur Labeille, notre héros.
Odette Dauchot est la contrôleuse à la poésie vénéneuse, la guichetière qui en a vu d’autres, et Mémé, l’épouse-à-Pépé-qui-a-des-billets-gratos.
Guy De Hainaut est le contrôleur doppé à la gaufre, le conducteur du Grand Paranoïa Express et Pépé le retraité du rail.
Arnaud Lixon est le contrôleur qui aime aussi les gaufres, le curé un peu trop bienveillant, l’ouvrier du rail au gilet jaune (on ne l’a pas fait exprès) et le guichetier blasé.
Jean-François Luyckx est l’abominable petzouille, le voyageur qui a grand faim et le fervent moine tibétain.
Alizée Vandemergel et Amalia Dewitte sont le groupe de jeunes (à elles toutes seules !).
Alexandra Verbelen est Chaton, la nymphomane à paillettes.

 

Une comédie de Nancy Vilbajo

Créée et produite par La Ruche Théâtre.   —- >>> Réservations 

Les Cachet de Nancy Vilbajo seront reversé à la SPA de la louvière

Installation du CEFA dans l'ancienne menuiserie de Couillet 
Partager l'article
Share on Facebook
Facebook
27Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Top