C H A R L E R O I A R C H I P O R T R A I T // l’expo !

01 Oct 2017

Catégories : ActusCharleroi en photo

La Brasserie du Quai 10 a le grand plaisir d’annoncer l’organisation de sa première exposition photo.
Pour cet événement, l’équipe a sélectionné un photographe Bruxellois, carolo d’adoption, Benoit De
Clerc, qui exposera les photographies tirées de son livre CHARLEROI ARCHIPORTRAIT, publié cette
année aux éditions du Basson.


Benoit De Clerc a consacré sa carrière (dont plus de 20 ans à Charleroi) comme travailleur
psychosocial auprès de personnes souffrant d’assuétudes. Ce bruxellois d’origine s’est pris d’une
passion pour l’évolution de sa ville d’adoption ; c’est ainsi qu’il a réalisé plusieurs travaux
photographiques, notamment lors de la finalisation de la boucle du métro, la transformation de la place
de la Digue et la construction de l’hôtel de police.

archiportrait

« Benoit De Clerck n’est pas à la recherche d’une rareté démonstrative ou formelle. Il cadre, certes,
mais c’est la ville qui se donne dans son quotidien ou son étrangeté. Ses images sont universelles
parce qu’elles montrent Charleroi telle qu’elle est, ni belle ni laide, une cité qui se construit grâce à des
forces humaines à la fois invisibles et présentes, explique Georgios Maillis en préface de l’ouvrage.
Ces paysages, aux lignes et textures géométriques, riches, créées par une histoire citoyenne
particulière, nous plongent dans un univers en construction perpétuelle. Une ville aux géographies
complexes et tourmentées, toujours vivante, toujours en mouvement. »
Un travail qui témoigne du profond réaménagement de la ville sur fond de passé très présent dans le
paysage urbain et périurbain, fruit d’une déambulation systématique dans un environnement en pleine
évolution.

« Il m’a semblé qu’une mise en lumière de Charleroi s’imposait en cette période de remodelage du
paysage, explique Benoit De Clerck. Je souhaitais contribuer à ce que le qualificatif « noir » disparaisse
du langage et des esprits. Cette réputation semble indécollable, malgré le dynamisme tant urbanistique
que culturel. Le livre et l’expo ont pour ambition de rendre compte, d’avancer un point de vue sur cet
élan créatif. »


Les reliefs de l’histoire ont toute leur place dans cette approche, de même que certains vestiges
d’errements, de chantiers inachevés. « J’espère sincèrement que cet élan ne soit pas qu’esthétique
mais constitue les prémices d’un mieux être pour nos concitoyens. », conclut l’artiste.

Le vernissage aura lieu le jeudi 5 octobre à 19h00 et l’exposition restera accessible tous les jours
jusqu’au 6 novembre.

BRASSERIE DU QUAI 10  Quai Arthur Rimbaud, 10
6000 Charleroi  071 18 12 03   Ouvert de 10 :00 à 00 :00

Les Apéros Fun Radio à Charleroi !
UNE SEMAINE, UN COMMERCE : pik-pô tattoo !
Partager l'article
Share on Facebook
Facebook
0 Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Top